Projection du film de Raymond Bernard

Première époque : Tempête sous un crâne

Le matin du jeudi 8 mars, la classe de CM2 de Mme Labay est venue à la médiathèque Boris Vian pour assister à la projection de la première partie du film de Raymond Bernard Les Misérables (1934).

 

Dès le démarrage du projet, j’avais en tête l’idée de montrer aux élèves une adaptation cinématographique du roman et je songeais au film de Raymond Bernard, à mes yeux le plus beau, le plus fidèle – le meilleur. De surcroît, les confronter à un film ancien, en noir et blanc, esthétiquement à mille lieues des films qu’ils ont l’habitude de voir, me semblait en parfaite cohérence avec le projet.

 

Au début du cycle de lecture, Mme Labay a insisté auprès des élèves pour qu’en écoutant le texte, ils se fassent à chaque fois leur propre représentation mentale, construisant comme un film dans leur tête. Il me semblait qu’après plusieurs mois de lecture, ces représentations subjectives ayant eu le temps de se développer et de mûrir, placer les élèves face à la vision élaborée par un cinéaste pouvait être une expérience fructueuse. Elle le fut.

 

Dans les jours qui ont suivi cette première séance de projection, les élèves ont été invités à rédiger une page, à partir de la consigne suivante : Donne ton avis sur le film Les Misérables de Raymond Bernard et compare-le avec les lectures du texte de Victor Hugo.

 

Ci-dessous, un aperçu des productions écrites des élèves.

L'avis des élèves

  • J’ai bien aimé ce film, car il est bien fait, même si les personnages ne sont pas tout à fait comme l’explique Victor Hugo.
  • En revanche, quand on compare le livre et le film, on remarque que le livre est plus compliqué à comprendre que le film.
  • Je suis très contente d’avoir vu le film car j’ai enfin compris certains passages.
  • J’ai bien envie de voir les autres films des Misérables pour savoir lequel je préfère. Le film de Raymond Bernard était génial, j’étais vraiment dedans, même si la classe rigolait parfois pour rien, la majorité a sûrement aimé.

Assia

  • Le film de Raymond Bernard, j’ai bien aimé car il ne met que les moments les plus intéressants.
  • Mes meilleurs moments dans le livre de Victor Hugo sont quand Jean Valjean part récupérer Cosette et en même temps il va à Arras pour se dénoncer.
  • Les acteurs du film de Raymond Bernard m’ont plu. J’ai bien aimé les personnages car je ne les imaginais pas comme ça.

Djibril

  • Je n’ai pas aimé le film Les Misérables. Jean Valjean, je le pensais plus jeune, un peu moins gros, et Cosette je l’avais imaginée un peu plus âgée.
  • Je préfère la lecture, en plus les personnages étaient mieux faits dans le film que j’avais imaginé en écoutant la lecture.

Julien

  • Le film m’a beaucoup touché car je n’imaginais pas qu’il serait avec si peu d’action et aussi court.
  • Il y avait dans le texte des passages intéressants comme la vente des cheveux et des dents de Fantine. Certains passages n’apparaissent pas dans le film, donc j’ai été déçu, mais j’ai bien aimé !
  • Je n’imaginais pas les personnages comme dans le film, Cosette par exemple était grande pour son âge.

Kelvin

  • J’ai trouvé que le film était bien, du fait qu’il manquait des parties, comme lorsque Fantine n’avait pas les cheveux longs dès le début du film, ou Cosette je ne l’imaginais pas comme ça, ni Éponine et Azelma. Quant à Javert, je l’imaginais encore plus méchant !
  • Ma partie préférée est quand Jean Valjean se dénonce et quand il défend Fantine ; aussi quand il a sauvé le père Fauchelevent.

Meriam

  • J’ai trouvé le film très proche de la lecture du texte. Et tous les personnages étaient ceux que j’imaginais. Mais j’aurais préféré que le film soit en couleurs. Puis cela m’a permis de voir un film très ancien et cela m’a beaucoup plu.
  • Fantine me faisait de la peine parce qu’elle voulait tellement voir sa fille, elle demandait toujours si M. Madeleine allait venir avec sa fille ; la pauvre est morte en voyant Javert car elle pensait que Javert allait l’arrêter et elle est morte en chantant une berceuse pour Cosette.

Naïma

  • J’ai bien aimé voir le film des Misérables, mais j’aurais voulu qu’on finisse ! Cependant, ça m’a permis de voir que ma représentation mentale n’était pas fausse.

Nesrine

  • J’ai bien aimé le film que nous avons vu à la médiathèque, il était très bien et détaillé. Mon passage préféré, c’est quand Jean Valjean arrive à Digne.
  • En ce qui me concerne, le film réalisé par Raymond Bernard et la lecture du texte de Victor Hugo m’ont beaucoup touchée. J’espère que nous irons voir la deuxième partie du film.

Shaïnez

  • Mons avis sur Les Misérables est que ce film est bien parce que les gens sont tout d’abord méchants et après ils deviennent honnêtes comme Jean Valjean qui s’est réincarné en la personne de M. Madeleine.

Tichyque

  • J’ai trouvé que c’était très bien.
  • J’ai aimé l’acte honnête de monsieur Madeleine quand il va se dénoncer au tribunal d’Arras.
  • Si je compare le film de Raymond Bernard avec le livre de Victor Hugo, je préfère celui de Victor Hugo car il y a plus d’action et de dialogue, mais j’ai quand même bien aimé le film de Raymond Bernard.

Valentin

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    farah (samedi, 31 mars 2012 12:52)

    .j'ai aimé le film.
    .mais il était différent du mien.
    Fantine me faisait de la peine quand les Thénardier
    lui faisait du mal.
    .(j'ai bien aimé le blog).
    Et j'aime aussi les dessins.
    J'ai préféré le film que la lecture parce qu'on comprend mieux.

  • #2

    Valentin (jeudi, 12 avril 2012 17:21)

    Après les vacances, nous irons voir la deuxième partie qui s'appelle Cosette.

  • #3

    lesmiserables (jeudi, 12 avril 2012 17:24)

    Merci Farah pour ton commentaire.

    Merci Valentin. En fait, la deuxième partie du film s'appelle Les Thénardier.

  • #4

    Assia Kohler (mercredi, 25 avril 2012 01:09)

    Bonjour,
    le film les misérables est très bien, les personnages sont assez réussis. En revanche j'aurais aimé voir les commentaires de Victor Hugo sur celui-ci.
    Le livre lui, est un peu compliqué a comprendre mais M. de La Haye a réussi à nous le faire comprendre…