Première partie : FANTINE (suite)

Le découpage en séances

L'établissement du texte qui sera lu en classe commence tout simplement avec un stylo et mon édition de poche, que je rature pour supprimer les passages que je décide de couper (voir photo ci-dessous).

 

Pour une séance de travail d'une heure environ, questions et discussion comprises, le texte lu à voix haute représente à chaque fois un maximum de 25.000 signes. Pour respecter ce calibrage, j'ai commencé par télécharger l'intégralité du roman en mode texte, ce qui m'a permis de fabriquer ma version abrégée des Misérables dans un logiciel de traitement de texte, en mesurant au fur et à mesure chaque épisode jusqu'à obtenir la longueur souhaitée.

 

Assez vite, il m'est apparu que si je voulais me plier à la contrainte initiale de 6 séances pour chacune des parties du roman, il me faudrait dans cette première partie sacrifier totalement « l'affaire Champmatthieu ». Après un moment d'hésitation, j'ai fait le choix que la plupart des scénaristes et adaptateurs ont fait avant moi, celui de rompre l'équilibre des parties en consacrant plus d'espace à la première, quitte à rogner sur les autres pour ne pas déborder de l'objectif que je m'étais fixé, à savoir entre 25 et 30 séances pour parcourir la totalité du roman.

 

J'ai donc conservé l'affaire Champmatthieu et amené à 9 le nombre de séances pour la première partie du roman.

 

L'autre difficulté que j'ai rencontré concerne le début de l'histoire de Fantine, son idylle avec Tholomyès et la naissance de Cosette. Ces événements ne sont qu'à peine esquissés dans le troisième livre, où le récit se concentre sur l'abandon de Fantine par Tholomyès. J'ai donc extrait de ce livre quelques bribes de phrases pour constituer un résumé de cette histoire et permettre aux élèves de comprendre la suite.

 

Ci-dessous, je donne le découpage en 9 séances de la première partie des Misérables. J'indique pour chaque séance les livres et chapitres concernés. Les suppressions de chapitres complets sont signalées. Je donne également, pour chaque séance, la première et la dernière phrase.

 

Ces textes ont été lus à voix haute dans la classe de CM2 de Mme LABAY en novembre et décembre 2011, à raison de deux séances hebdomadaires.

 

Hervé de La Haye

Détail du découpage

Séance 1

Livre deuxième — LA CHUTE

Chapitres I et II.

 

Dans les premiers jours du mois d'octobre 1815, une heure environ avant le coucher du soleil, un homme qui voyageait à pied entrait dans la petite ville de Digne.

— Entrez, dit l'évêque.

Exemple : coupes effectuées dans le texte du livre deuxième, chapitre II.

 

La suppression de la description du travail de l'évêque ne gêne pas la progression du récit ni la bonne compréhension de ce qui va suivre.

Séance 2

Chapitres III à IX. (Suppression des chapitres IV et VIII ; chapitre VII ramené à 1 page.)

 

La porte s'ouvrit.

Voilà ce qui lui était arrivé à Grasse. On a vu de quelle façon il avait été accueilli à Digne.

Séance 3

Chapitres X à XIII

 

Donc, comme deux heures du matin sonnaient à l'horloge de la cathédrale, Jean Valejan se réveilla.

C'était la première fois qu'il pleurait depuis dix-neuf ans.

Séance 4

Livre troisième — EN L'ANNÉE 1817

Chapitres II et IX condensés en quelques lignes.

 

Livre quatrième — CONFIER, C'EST QUELQUEFOIS LIVRER

Chapitres I et III. (Chapitre II supprimé.)

 

Fantine était un de ces êtres comme il en éclôt, pour ainsi dire, au fond du peuple.

Seulement la pauvre alouette ne chantait jamais.

Séance 5

Livre cinquième — LA DESCENTE

Chapitres I à VII

 

Cette mère cependant qui, aux dires des gens de Montfermeil, semblait avoir abandonné son enfant, que devenait-elle ? où était-elle ? que faisait-elle ?

Le métier était tout nouveau pour Fantine, elle n'y pouvait être bien adroite, elle ne tirait donc de sa journée de travail que peu de chose, mais enfin cela suffisait, le problème était résolu, elle gagnait sa vie.

Séance 6

Chapitres VIII à XIII

 

Quand Fantine vit qu'elle vivait, elle eut un moment de joie.

Elle regarda comme hébétée cet homme qui lui parlait.

Puis elle s'évanouit.

Séance 7

Livre sixième — JAVERT

Chapitres I et II

 

Livre septième — L'AFFAIRE CHAMPMATTHIEU

Chapitre I. (Chapitre II supprimé).

Chapitre III ramené à 1 page.

Chapitres IV et V supprimés

Chapitre VI.

 

M. Madeleine fit transporter Fantine à cette infirmerie qu'il avait dans sa propre maison.

— Mon enfant, dit la sœur, tâchez de vous reposer maintenant, et ne parlez plus.

Séance 8

Chapitres VII à X. (Chapitre VIII ramené à 1 ligne : « Il était dans la salle d'audience. »)

 

Il était près de huit heures du soir quand la carriole entra sous la porte cochère de l'hôtel de la Poste à Arras.

 

Le président, l'avocat général, M. Bamatabois, vingt personnes, le reconnurent, et s'écrièrent à la fois :

— Monsieur Madeleine !

Séance 9

Chapitre XI

 

Livre huitième — CONTRE-COUP

Chapitres I à V (chapitre III supprimé).

 

C'était lui en effet.

 …

Elle fut jetée à la fosse publique. Sa tombe ressemble à son lit.

Écrire commentaire

Commentaires : 0